Nous menons des recherches sur la connectivité, les usages numériques et les besoins en information et communication des personnes déplacées de force en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Comment une technologie inclusive peut améliorer la protection

Ces études s’intéressent aux canaux d’information et de communication les plus accessibles et les plus utilisés par les personnes déplacées de force. Il s’agit d’analyser de façon pointue le rôle de la connectivité dans la protection et la redevabilité envers les personnes relevant du mandat du HCR.

Les rapports

Côte d’Ivoire, Mali et Niger (2021)

Le HCR et ses partenaires font de la redevabilité envers les populations affectées, de l’inclusion et de la communication avec les communautés une priorité de la stratégie régionale de protection de la région Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC).
A ce titre, les populations déplacées ainsi que les communautés qui les accueillent doivent avoir la possibilité de faire entendre leur voix et partager de manière simple et accessible leurs besoins en termes d’information et de communication. C’est un élément essentiel de responsabilité et de transparence mais surtout de redevabilité humanitaire.
Cette étude s’est déroulée dans trois pays : la Côte d’Ivoire, le Mali et le Niger. Il s’agit de la première étude de référence sur la connectivité, les usages et les besoins en matière de communication des différents groupes et catégories de populations affectées dans la région Afrique de l’Ouest et du Centre.
Date : 22 juin 2022
Thèmes abordés : connectivité, redevabilité, information, communication, inclusion
Nombre de localités : 19
Nombre de personnes :
993 interrogées

Burkina Faso (2022)

Le Burkina Faso fait face à une crise sans précédent cumulant attaques djihadistes et violences intercommunautaires. En février 2022, on comptait 1 741 655 déplacés internes, 25 191 réfugiés et 12 214 demandeurs d’asile.
La situation sécuritaire globale au Burkina Faso affecte sérieusement la protection de la population civile. Les causes du conflit sont profondes : extrême pauvreté, montée du fondamentalisme islamiste et des groupes armés, changement climatique, conflits communautaires liés aux terres, aux ressources ou aux services.
Dans ce contexte, il est indispensable de mettre en place des mécanismes de retour d’information et de responsabilité pour garantir une réponse ciblée adaptée aux besoins et aux préférences des personnes affectées. La connectivité peut aider à cela.
Date : 22 juin 2022
Thèmes abordés : Connectivité, redevabilité, information, communication, inclusion, protection, éducation
Nombre de localités : 11
Nombre de personnes : 382 interrogées

Tchad (2023, à venir)

Objectifs de ces études

01.
Dresser un état des lieux de la connectivité (coûts, état du réseau, moyens de connexion disponibles…)
02.
Mieux connaître les utilisations, les pratiques et les habitudes numériques des communautés affectées.
03.
Orienter la mise en œuvre d’une réponse digitale adaptée à chaque contexte d’intervention du HCR et de ses partenaires.

Objectifs de ces études

01.
Dresser un état des lieux de la connectivité (coûts, état du réseau, moyens de connexion disponibles…)
02.
Mieux connaître les utilisations, les pratiques et les habitudes numériques des communautés affectées.
03.
Orienter la mise en œuvre d’une réponse digitale adaptée à chaque contexte d’intervention du HCR et de ses partenaires.

Les chiffres clés

  • 5 pays
  • 39 localités
  • 1 675 personnes interrogées
  • 5 pays
  • 39 localités
  • 1 675 personnes interrogées

Vous souhaitez en savoir plus sur nos recherches ?